Comité d'accueil pour le bourreau Jean-Loup Lapointe

La Coalition contre la répression et les abus policiers (CRAP) organise un rassemblement de trente minutes à 12h30 pile à la sortie du Palais de Justice du côté Saint-Antoine. Jean-Loup Lapointe comparaîtra au cours de cette journée. Rappelons qu'il a tiré quatre balles sur des jeunes non armés, tuant Fredy Villanueva et blessant sévèrement deux autres jeunes.

Si vous voulez assister à l'audience qui devrait se tenir dans la salle 5.15 dès 9h30, venez avec peu d'objets dans vos poches car vous serez fouillés par la sécurité du Palais de Justice. Après la pause du dîner, elle reprendra en après-midi vers 14h.

Le témoignage de Stéphanie Pilotte et la question de la place des femmes dans la police

Le témoignage de l’agente Stéphanie Pilotte à l’enquête publique sur la mort de Fredy Villanueva jette de nouveaux doutes sur la version disculpatoire de son partenaire de patrouille Jean-Loup Lapointe. Deux policiers, deux manières de vivre le même événement : l’un dit avoir eu peur pour sa vie, l’autre non. Il suffit de se rappeler du cas de Manon Cadotte pour réaliser que non seulement les policiers ne sont-ils pas eux-mêmes à l’abri des contradictions, mais qu’en plus la solidarité policiers a aussi ses limites…

Des photographies des événements marquants

Voici les liens vers des galeries de photographies qui se suivent en ordre chronologique. La CRAP vous offre de faire un voyage par delà les mots, via les images d'une contestation toujours vivante.

Mtl-Nord Républik à l'Hôtel de Ville le 20 août 2008

Manifestation de la CRAP le 11 octobre 2008

Rassemblement de la CRAP le 13 décembre 2008

Manifestation de la famille Villanueva et de la CRAP le 7 février 2009

Le Hoodstock du 8 août 2009

Marche commémorative de la mort de Fredy le 9 août 2009

Enquête Villanueva : La police qui enquête sur la police, kossa donne ?

Compte rendu de la première semaine d’auditions de l’enquête publique sur la mort de Fredy Villanueva, qui s’est tenue du 26 au 30 octobre devant le coroner ad hoc André Perreault. Les témoignages des membres de la Sûreté du Québec qui ont été entendus cette semaine-là ont confirmés que l’enquête policière sur la mort de Fredy Villanueva a été largement bâclée et menée avec nonchalance par un sergent-détective manifestement animé d’un parti-pris pro-flic.

Série : Un an après les émeutes de Montréal-Nord (3ème partie) UN FEU MAL ÉTEINT CACHE DES BRAISES QUI COUVENT

En raison de son caractère inédit, l'émeute du 10 août 2008 suscita un vaste remue-méninges de part et d’autres. Des centaines de résidents de Montréal-Nord furent sondés tandis que des acteurs des milieux académiques, communautaires et institutionnels furent mobilisés pour dresser un portrait de la situation et analyser ces débordements afin de raffiner les stratégies de prévention et de détection des signes avant-coureurs d’émeutes. Ce troisième et dernier texte de la série « Un an après les émeutes de Montréal-nord » se veut une synthèse des rapports qui ont été produits au terme de ces diverses réflexions.

Pages