Bon cop, bad civil

Les rapports du coroner déresponsabilisent les flics du SPVM qui tuent des citoyens : tel est le sujet d’une thèse de maîtrise soumise cette année au département de criminologie de l’Université d’Ottawa. Linda Michel, l’auteure de la thèse, en est arrivé à cette conclusion après avoir scruté à la loupe quatorze rapports du coroner portant sur des décès de citoyens tués par le SPVM, entre 2000 et 2014, incluant Fredy Villanueva, Alain Magloire et Mario Hamel.

Retour sur le décès de René Gallant

Le 31 mai 2015, René Gallant tombait sous les balles du Service de police de la Ville de Montréal. Un décès qui n’a pas fait couler beaucoup d’encre dans les médias. Les journalistes en ont parlés pendant un jour ou deux, avant de passer à autre chose. Un décès qui n’a fait l’objet d’aucun réel suivi médiatique. Affaire classée donc ? Pas si vite !

Pendant ce temps en Irlande…

En Irlande, une campagne de salissage à l’égard du plus célèbre lanceur d’alerte de la police nationale menace de faire tomber le gouvernement. Quelles leçons pour le Québec, à l’heure où le Service de police de la Ville de Montréal est ébranlé par les affaires louches de ses affaires internes ?

Les racines racistes de la police américaine

En ce Mois de l’histoire des Noirs, la Coalition contre la répression et les abus policiers (CRAP) publie un texte sur un aspect encore souvent méconnu des origines de la police moderne aux États-Unis. Origines qui remontent aux patrouilles esclavagistes mises sur pied dans l’Amérique coloniale du 18e siècle pour harceler et persécuter les populations Afro-américaines réduites au servage. Retour sur les antécédents abjects de la police américaine.

Pages