La CRAP prend position sur le projet de loi 107

La CRAP publie son mémoire sur le projet de loi 107, qui concerne notamment le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI). Dans son mémoire, la CRAP fait valoir que le BEI ne devrait pas avoir le pouvoir discrétionnaire de rejeter une plainte d’agression sexuelle visant un policier sans avoir fait enquête. Le mémoire dénonce aussi le fait que les communiqués du BEI transmettent la version des faits des corps policiers sous enquête. De plus, la CRAP s’interroge sur les délais de notification au BEI dans certains cas, les délais d’arrivée des enquêteurs du BEI sur les scènes d’incident et le passé professionnel d’un des enquêteurs du BEI.

Bon cop, bad civil

Les rapports du coroner déresponsabilisent les flics du SPVM qui tuent des citoyens : tel est le sujet d’une thèse de maîtrise soumise cette année au département de criminologie de l’Université d’Ottawa. Linda Michel, l’auteure de la thèse, en est arrivé à cette conclusion après avoir scruté à la loupe quatorze rapports du coroner portant sur des décès de citoyens tués par le SPVM, entre 2000 et 2014, incluant Fredy Villanueva, Alain Magloire et Mario Hamel.

Retour sur le décès de René Gallant

Le 31 mai 2015, René Gallant tombait sous les balles du Service de police de la Ville de Montréal. Un décès qui n’a pas fait couler beaucoup d’encre dans les médias. Les journalistes en ont parlés pendant un jour ou deux, avant de passer à autre chose. Un décès qui n’a fait l’objet d’aucun réel suivi médiatique. Affaire classée donc ? Pas si vite !

Pendant ce temps en Irlande…

En Irlande, une campagne de salissage à l’égard du plus célèbre lanceur d’alerte de la police nationale menace de faire tomber le gouvernement. Quelles leçons pour le Québec, à l’heure où le Service de police de la Ville de Montréal est ébranlé par les affaires louches de ses affaires internes ?

Pages