Bye bye Éclipse!

Depuis qu’Ottawa a décidé de couper les vivres à l’escouade ÉCLIPSE, le lobby policier et ses alliés s’agitent nerveusement afin que le gouvernement fédéral fasse marche arrière. La CRAP salue au contraire la disparition d’ÉCLIPSE, réputée pour ses méthodes musclées. Bon débarras ! Contrairement à l’idée véhiculée dans certains médias, ÉCLIPSE ne se consacre pas exclusivement au harcèlement des caïds des gangs criminalisés. Nous offrons ici le compte rendu du déploiement questionnable des policiers d’ÉCLIPSE à l’occasion d’un spectacle hip hop l’an dernier.

Policiers au-dessus de la transparence

La Commission d’accès à l’information a récemment statué que le nom d’un policier impliqué dans le décès d’un citoyen est un « renseignement personnel » auquel le public n’a pas droit. Cette décision décevante ne vient que confirmer le manque criant de transparence entourant toute la problématique des décès de citoyens aux mains de la police au Québec.

Décès de Hamel et Limoges : Le plus on en sait, le plus on a besoin d’une enquête publique

Porter sur soi une arme à feu chargée et prête à tirer est une lourde responsabilité que de nombreux agents du SPVM semblent prendre à la légère. C’est là une des révélations choc du rapport d’investigation du coroner sur les décès de Mario Hamel et Patrick Limoges. Pour la CRAP, une enquête publique est plus que jamais nécessaire pour faire toute la lumière sur ce double décès, mais aussi pour éviter la répétition d’interventions policières se terminant de manière aussi meurtrières.

L’art de faire pitié, selon Yves Francoeur

Yves Francoeur, le président de la Fraternité des policiers et des policières de la Ville de Montréal, s’est fait remarqué par ses récentes interventions politiques lors desquelles il a notamment demandé la démission du maire de Montréal, Gérald Tremblay. La Coalition contre la répression et les abus policiers doute cependant que Francoeur soit vraiment bien placé pour donner des leçons d’éthique à quiconque. Ainsi, Francoeur s’est récemment mérité une plainte en déontologie policière en raison des propos inexacts et trompeurs qu’il a tenu devant une commission parlementaire, en mars dernier.

22 octobre 2012: Justice pour les victimes de bavures policières : 3ième VIGILE COMMÉMORATIVE

La Coalition contre la répression et les abus policiers vous invitent à participer à une vigile organisée en mémoire des personnes mortes aux mains de la police qui se tiendra à Montréal, pour la troisième année consécutive. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la Journée nationale contre la brutalité policière qui se tient chaque année aux États-Unis, depuis 1996. [English] [Español]

Pages